Cohérence et pertinence : Deux mots sur la programmation de l’Affranchi
Crédit photo : Nairi

Cohérence et pertinence : Deux mots sur la programmation de l’Affranchi

La Salle l’Affranchi réouvre ses portes aujourd’hui pour une nouvelle saison qui s’annonce solide. On ne va pas se mentir, il ne sera pas trop compliqué de nous croiser ! 

Chaque saison, nombreuses sont les dates à ne pas louper à l’Affranchi. Elles font de la salle une place forte du rap à Marseille. Cette année encore, on retrouve une programmation équilibrée qui met en valeur les artistes montants sans délaisser les amateurs de rap à l’ancienne. Marseille n’est pas en reste puisqu’on retrouve des noms issus du territoire.

Tout commence avec un week-end chargé et deux gros plateaux.

Pour ouvrir la saison, on retrouve une date 100% féminine avec la venue très attendue de Chilla appuyée par Lau Rinha le 4 octobre.
Remarquée avec la sortie de son premier album MÜN, Chilla a montré sa palette de savoir-faire et de flows. Après avoir découpé plusieurs freestyles comme celui du règlement ou le planète rap de Roméo Elvis, Chilla a mis beaucoup de monde d’accord. Sa première partie sera assurée par Lau Rinha, une rappeuse de la région qui trouve sa place et présente sur scène son EP “Safran”.

Aucun doute, les deux meufs vont mettre le feu pour ce coup d’envoi.

Le samedi 5 octobre, encore un plateau partagé. Deux figures originales du rap francophone viendront défendre leurs projets sur scène : Makala et Luidji.
Makala connaît bien l’Affranchi puisqu’il y est déjà venu avec le démoniaque trio du X-TREM Tour composé de Slimka, Di-meh et lui même. Depuis il y a eu “Radio Suicide”, un album haut en couleurs et d’une rare originalité. Le suisse s’impose déjà comme un personnage hors des standards : on est heureux de le voir de passage chez nous. 
Le même soir, Luidji présentera “Tristesse Business : Saison 1” un projet aussi agréable que surprenant. Une vraie déclaration d’amour à la mélancolie amoureuse 2.0.

Une fois de plus l'Affranchi marque par la diversité

Après avoir signé chez Def Jam France en 2018, 100 Blaze a sorti son album “Depuis minot” en juin 2019. Après avoir rythmé nos soirées Roues Arrières où son titre Binks est devenu incontournable, c’est un véritable plaisir de le voir se produire à l’Affranchi. Originaire du quartier des Lilas, le voir se produire dans une salle marseillaise le 11 octobre prochain rend la date encore plus particulière.

Le 19 octobre, c’est Reverie qui atterrit à l’Affranchi depuis Los Angeles. La rappeuse va amener une bonne dose de “real hip hop” au public de la salle. Originaire de la scène underground, on peut s’attendre à une soirée mémorable sous les signes du hip hop et peut-être de la découverte pour certains.

La semaine suivante, on enchaînera avec la Sims Samples Party, le 26 octobre. Sims, DJ expérimenté ayant travaillé avec la Scred Connexion, se produira avec May Din et le marseillais DJ DJEL. Après avoir assuré les premières parties de TSR Crew, Flynt, Seth Gueko, on leur fait confiance pour nous surprendre et nous faire bouger.

Le 9 novembre, la salle accueille Soso Maness pour un show 100% marseillais. Le rappeur originaire de Font-Vert vient de sortir son album Rescapé et confirme son statut de pilier de la scène marseillaise actuelle. C’est logiquement qu’on se trouvera au fond de la salle pour apprécier la performance du Dandy bandit et son univers baigné de franc-manesserie.  

Rap sombre, rimes techniques et recherchées, figure marquante de la scène indépendante française, c’est Furax Barbarossa qui sera à l’Affranchi le 23 novembre. Le rappeur toulousain revient dans la salle en solo. Nous avions particulièrement apprécié son planète rap avec SCH. C’est d’ailleurs Furax lui-même qui a rédigé les interludes de JVLIVS.

Le 6 décembre, A2H sera de la partie. Bête de scène, musicien n’hésitant pas à sortir sa guitare devant son public, il viendra retrouver ses fans de Marseille et d’ailleurs. Il a sorti le 26 septembre dernier Seulement L’amour la réédition de L’amour son dernier album en date, l’occasion parfaite d’écouter ses nouveaux morceaux sur scène. 

Comme bien souvent, la dernière date de la saison à l’Affranchi, c’est une finale Buzz Booster. Les inscriptions 2019-2020 sont closes, on attend de connaitre le verdict des juges pour savoir qui viendra partager la scène et tenter de se hisser jusqu’à la finale nationale. On se demande qui succédera au 237 Undersea et à Dirlo,​ nos anciens champions… 

Fermer le menu