Samedi soir : Grosse embrouille au Cabaret Aléatoire

Samedi soir : Grosse embrouille au Cabaret Aléatoire

Habitué du Cabaret Aléatoire le vendredi soir dans son format club, nous chamboulerons nos habitudes pour l’un des immanquables du mois de Juin. Ce mois-ci, chaque week-end est une fête à Marseille. Entre deux festivals, nous répondons à l’appel de l’embrouille pour une soirée à domicile. Un pied dans la Techno, un autre dans l’Electro : nous verrons bien où cela nous mène.

En fait, le trailer de la soirée donne une bonne idée de ce qui nous attend. Le Cabaret va trembler, c’est sûr. Mais reste le plateau que ces champions de la baston nous proposent.

La chef de file du mouvement sera là bien entendu ! Dj AZF, celle qui avait renversé Mac au Dour Festival l’an passé en terminant son set par un morceau de Booba sans prévenir. AZF c’est avant tout trois lettres qui rappellent l’Underground, la fureur des décibels et jamais rien de fait à moitié. Nos avis se basent sur le set que l’on a pu voir l’an passé mais aussi sur ses différentes en tant que résidente de la radio Rinse FM France. En interview, elle défend sa vision de la fête et appelle au respect.

La baston continue avec Théo Muller, d’autres mains expertes tabasseront la piste à coup de puissantes basses et synthétiseur aériens. Des castagnes déjà connues du DJ qui présente ses armes lors d’un set pour Trax Magazine, après avoir sorti son second EP sur le label Concrète Music, label parisien. Le Breton de naissance fait du chemin et tape sévèrement les esprits qui rencontrent ses sets.

Histoire de mélanger encore un peu plus les styles, on retrouvera samedi le jeune et talentueux Waldman, patron du Label “LIEF Records”. Au cours de ce moulon, il saura sans aucun doute tirer son épingle du jeu et montrer à aux excités du public ce dont il est capable. Difficile de lui attribuer un style quand on connaît la diversité de ses influences. La seule chose qu’on peut se dire avec certitude c’est qu’un set House risque d’en retourner plus d’un.

Ce soir là, on retrouve aussi derrière les decks mister “Marcorosso”, un acteur important de la nuit parisienne. Arrivé en 2010 dans la capitale, il prend part à de nombreuses initiatives. Il monte de nombreuses soirées avec le collectif Guilty Dogs, on se souvient notamment d’une nuit au Batofar avec en guest le label BFDM.

Il officie aussi au sein de la machine du moulin rouge entre autres. Samedi soir il sera là en tant que DJ et n’hésitera pas à mettre des frontkicks auditifs à ceux qui se mettront sur sa route.

Mais avec tout ça, qui embrouille qui?

Fermer le menu