Entrave – Slowdroids EP [ATPN005]

Entrave – Slowdroids EP [ATPN005]

Le jeune label belge AntiPattern commence très bien sa décennie. Slowdroids EP, sa cinquième sortie, nous plonge d’une ambiance envoûtante, entre melodic funk, break et IDM.

Entrave, co-fondateur du label Distorted Sensory Perception, signe cinq morceaux mélodiques d’une grande richesse sonore. Ses ingrédients ? Une « solide » Roland TR-808 et le groove d’un Roland SH-101, synthétiseur aux sonorités proches du TB-303, incontournable pour de grands noms de l’IDM comme Aphex Twin ou encore Squarepusher.

Stalactic Situations

Le premier morceau de l’album, Stalactic Situations, donne le ton : l’heure est à la mélodie. Conçu comme une progression irrémédiablement destinée à se décomposer, on y ressent toute la puissance du break, mais surtout de cette ligne funky que l’on retrouvera tout au long de l’EP. Alors que le break commence à se déchaîner pour perdre de sa cohérence, la petite mélodie aigue du synthétiseur s’invite dans une montée en puissance de plus en plus riche.

Fragile Funk

Sur Fragile Funk, notre ligne funky s’enflamme encore plus pour briser toute linéarité. Mais elle n’est pas la seule : le break vigoureux et légèrement saccadé monte aussi en puissance, laissant la place à des sonorités plus métalliques, tandis que la petite mélodie que l’on entendait en introduction gagne en puissance. Avec ces trois sonorités bien différentes qui se superposent, on se retrouve plongé dans une cacophonie presque apaisante. Lorsqu’elles s’effacent, seul demeure un fond sonore légèrement grésillant à la sonorité proche d’un orgue.

Orb Funk 2a

Orb Funk 2a est sans doute la production la moins déjantée de l’EP. Le break vient se construire progressivement, passant d’une succession saccadée de sonorités aigues à une boucle riche au kick puissant et entraînant. Comme sur tous les morceaux de l’album, on retrouve cette ligne funky qui cette fois se déchaîne moins. Elle laisse progressivement place à un fond sonore proche d’une flute, qui couplé à des petits bruits d’insectes nous submerge dans une ambiance tropicale

Slowdroids

C’est le quatrième morceau de l’EP, et pas des moindres, puisqu’il lui donne son nom. Tout commence donc par une mélodie aspirée. Bien plus lent que les précédents, il fait régner une certaine tristesse. On retrouve cette ligne funk, qui reste la marque de fabrique d’Entrave, mais cette fois plus tempérée et combinée avec des notes métalliques similaires à un sitar indien. 

Utopia Funk 2b

On finit par Utopia funk 2b, qui commence par une mélodie minimaliste pour nous laisser croire que l’on va clore ce petit voyage sonore sur la même pente douce que Slowdroids. C’était sans compter sur l’arrivée d’un break puissant et entraînant, qui donne un coup de boost à cette dernière track de l’album. Une fin en beauté.

Fermer le menu