Eric Burdon – Magic Mountain

Eric Burdon – Magic Mountain

Si je vous parle du légendaire groupe de la vague British Blues Rock The Animals et du détonant groupe de Funk et Soul War vous me demanderez le rapport entre les deux.

Roi du Rythm’n Blues britannique des années 60, Eric Burdon, alors chanteur du groupe The Animals, s’évade outre-atlantique en 1969 pour rencontrer le groupe Afro-Latino War (anciennement The Creator) symbole mutli-ethnique dans une Amérique en plein summer of love. Des lors le projet Eric Burdon & War se met en place pour trois belles années et deux albums.
La voix puissante et nonchalante de Burdon à la Mick Jagger, typique de la vague british, rythmé par les instrus du groupe War ; fusionnant des éléments Funk, Rock, Soul, Jazz et musique latino ; les propulses directement sur les devants de la scène avec leur album Spill the Wine de 1970.
La machine est lancée et les tournées en Europe et aux États-Unis s’enchaînent. C’est leur concert au Ronnie Scott’s Club en 1970 qui restera historiquement remarquable pour avoir été la dernière performance publique de Jimi Hendrix, qui les rejoins sur scène dans la deuxième partie du concert.
En 1971, Eric Burdon quitte le groupe en pleine tournée Européenne, ces derniers se mettent alors en enregistrer leurs premiers albums en tant que War, tandis que Burdon se lance dans une carrière solo.

Sur ces quelques notes historiques, je vous laisse écouter, bouger, danser… au rythme de Magic Moutain de leur album Spill the Wine de 1970.

Fermer le menu