Föllakzoid – 9

Föllakzoid – 9

Föllakzoïd c’est trois chiliens qui ont renouvelé le krautrock en 3 albums, rappelé au rock psyché qu’on pouvait toujours faire des chansons de 10 minutes avec une seule note, et qu’il fallait pas forcément venir d’Australie pour écrire de bonnes chansons.

Le groupe est né après une « expérience transcendantale » selon les membres du groupe. Allez savoir. Ils ont dû prendre de l’acide dans les montagnes volcaniques de Llullaillaco, entendre résonner des incantations mayas depuis les profondeurs de la terre et ramener ça dans leur vilain garage à Santiago. Après l’album I vient l’album II puis l’album III, puis des remixs, puis des tournées avec Tame Impala, les Warlocks, les Dead Meadows ( dont La Stud vous parlait là y a pas si longtemps ).

Mon album préféré, le II, propose un départ sur terre, aux côtés des grands du Krautrock, Kraftwerk et Can en tête et une arrivée dans des cieux psychédéliques où règnent les Moogs et les Pink Floyds. On s’écoute le morceau d’ouverture : « 9 ». Il commence avec un delay qui va crescendo, une batterie qui rentre et une basse qui rappelle franchement Hallogallo de Neu !. Entrent ensuite les voix caverneuse auxquelles répondent les envolées de guitares à la Brian Jonestown Massacre ou à la Black Angels. Le rythme est rotorique, on sort du morceau hypnotisé, lavé par les éruptions de fuzz. Et ce morceau c’est rien que le décollage du vaisseau. Si vous poussez l’album, vous commencerez à aller tourner autour des planètes les plus sombres et à ressentir l’ivresse des hauteurs.

Je vous invite à découvrir l’album :  ICI !

Fermer le menu