Graveyard – The Siren
© Graveyard

Graveyard – The Siren

Graveyard est un quatuor suédois de stoner blues créé à Göterberg (Suède) en 2006. Le groupe est aujourd’hui signé chez Nuclear Blast Records, un label pilier pour les musiques extrêmes.

Leurs inspirations sont diverses et forment une mosaïque de styles variés comme le classic rock, le jazz ou la folk. Si beaucoup d’artistes ont tenté de faire revivre un hard-rock oldschool, peu l’ont fait avec autant de classe et d’authenticité que Graveyard.

La voix aigüe et mélancolique de Joakim Nilsson rappelle les tessitures de Robert Plant ou de Janis Joplin. Les solos sont blues, parfois improvisés, des rythmiques lentes et lourdes renvoient au stoner rock, une basse ronde et une batterie puissante font groover un tout puissant. Cette formation est au service de morceaux envoutants où se succèdent accalmies et déchainements.

The Siren est une ballade onirique prend place dans l’album Helsingen Blues. L’auteur nous plonge dans son esprit torturé : une nuit, un démon est venu le visiter et cette « Siren » ne l’a plus jamais quittée. A partir de cet instant, ses sensations imaginaires sont devenues réelles. Ses peurs psychiques sont devenues physiques. Son texte est un récit fantasmagorique et mélancolique, entrecoupé de solos brutaux et endiablés semblables aux cris de détresse face à ce monstre. Mais il s’agit avant tout d’un morceau ambivalent, saisi entre la crainte et la fascination, entre l’apaisement et la brutalité. The Siren est-elle un rêve ou un cauchemar ?

Fermer le menu