Infinite Bisous – W/Love

Infinite Bisous – W/Love

Il a joué avec Connan Mockasin, Mac DeMarco, Beck et Metronomy sur les plus grandes scènes du monde, mais toujours très discrètement. Le type est du genre timide. On vous parle de d’Infinite Bisous à l’occasion de la sortie en vinyle de son album « W/ Love ».

Infinite Bisous c’est Rory McCarthy, un anglais à Paris, beaucoup de projets et deux groupes : Column et Infinite Bisous. Column c’est un projet monté avec son frère et un ami. C’est génial (Vous pouvez l’écouter ici). Au décès de son frère, Rory continue à faire avancer Column tout en bossant sur son projet solo. Ce dernier voit le jour en mars 2017 sur le label Tasty Morsels.

Pour parler du style d’Infinite Bisous, on peut employer le terme d’hypnagogic pop : une variété d’artiste qui se retrouve sous une même approche de la musique. Une production lo-fi, des jeux avec les filtres, les effets, la reverb, des rappels de pop-culture… grosso modo tout ce qui vient dans le sillon d’Ariel Pink et de la vague néo-psychédélique.

Une musique extrêmement lente et envoûtante sur W/ Love. Toutes les chansons tournent autour du même thème et tirent sur la même veine musicale. Toutes les chansons parlent d’amour et planent sensuellement, les instrus sont électroniques et subaquatiques, on entend des bruits familiers mais ça sonne comme rien d’autre. Les deux « tubes » de l’album seraient « Teen Sex » et « (Terminally) Lovesick) », mais c’est vraiment sans concessions. Elles restent cohérentes avec le reste, avec l’ambiance mélancolique et robotique de cet album qui promet énormément de choses et qui innove tout en s’inscrivant dans la continuité d’artistes comme Connan Mockasin, Homeshake ou Ariel Pink.


FULL LP

« Brake« 

« Terminally« 

Fermer le menu