« J’aime Marseille pour un autre truc que  le Pastis ! » – Blu Samu en Interview
Photo : Charlie Delta

« J’aime Marseille pour un autre truc que le Pastis ! » – Blu Samu en Interview

De passage à Marseille pour le festival Marsatac, Blu Samu a accepté de nous rencontrer après son concert et de réagir à quelques images que nous avons préparé pour elle.

La rappeuse-compositrice-interprète originaire d’Anvers s’est prêtée au jeu et s’en est suivi une rencontre très agréable. On l’a souvent vue avec Le 77, découvrons la en solo.

Nouveau concept : Pour ces interviews, pas de question mais des images ! 

L'interview

La Stud : C’est parti avec la première image ! Qu’est-ce que ça t’évoque ?

Blu Samu :
Moula ? La moula, moula, moula, moula !
Putain ce qu’on a besoin pour survivre hein ? Je me bats beaucoup pour avoir quand même une stabilité dans ma life, pour moi, pour ma mère pour ma famille du futur. Moi et la moula on a une relation amour-haine tu vois ? J’aime bien la moula mais en même temps je la déteste de ouf !

La Stud : Et est-ce qu’elle t’aime bien elle ?

Blu Samu : La moula ? Ah je suis pas sûre…  C’est un peu, tu vois, un peu la fille comme ça, qui m’appelle parfois, parfois elle est vraiment chaude et il y a aussi des semaines où elle me nie tu vois…

La Stud : On voit très bien *rires*
Voici la prochaine image :

Blu Samu :
C’est des bonnes merdes ça ! C’est de la bonne crasse ! J’aime bien un bon dürüm parfois, j’essaie de pas manger autant de merde maintenant. Parce que je vais bientôt faire 25 ans, ça va être un quart et après tu vois « body is a temple » et moi j’ai envie d’être fraiche plus tard tu vois ? Moins de dürüm mais… Aaah juste le voir me donne envie en fait *rires*

Blu Samu :
Ouuh vous me montrez ça ! En plus on a pas de ça là pour l’instant, on a pas de shit putain ! C’est une belle photo, acheter comme ça mec alala c’est un bonheur !
Du coup ça c’est la marijuana et du shit, et c’est assez stylé pour moi ça ! *rires*
Mais j’ai pas envie d’inspirer des gens à le faire tu vois ? Parce que je trouve que comme tout il y a des gens à qui ça va et des gens à qui ça va pas. Et moi ça va très très bien donc bon… *rires*
Donc mes petits potos marijuana et cacao, putain ça m’a tellement donné envie d’un gros joint !

Blu Samu :
La scène ! Ah ma préférée, ça vraiment ça m’évoque le plaisir de m’imaginer sur un stage !
Et à chaque fois que je vois un stud comme ça, avec des sound engineers de dingue qui savent comment mettre bien ta voix et te mettre bien tout à l’aise, ouais ça fait trop plaisir !
C’est ça que je veux faire avec le reste de ma vie and the one before !
La marijuana, le shit, la scène et le stud ! *rires*

Blu Samu :
Oh le pastis… J’aime pas le pastis… J’espère que la France va pas me détester maintenant, mais j’aime pas du tout le pastis !

Le manager de Blu :
On va envoyer un mail à Morgan Vdg, on va mettre une photo de pastis et ça va le mettre bien pour le reste de la semaine !

Blu Samu :
J’aime pas le pastis, je trouve que ça a un gout bizarre, désolé Marseille… J’aime Marseille pour un autre truc que le pastis, et c’est l’accent ! C’est beaucoup mieux que le pastis ! 

Blu Samu :
La Belgique. Quand je vois ça, ouais je me sens quand même… how would you say that ? Grateful ?  Reconnaissante que j’ai pu commencer ma carrière là. Je me sens reconnaissante pour toutes les merdes que la Belgique a, comme tous les trucs chouettes ! Je suis contente quand je suis à Bx pour l’instant tu vois ? Et ça me fait plaisir d’être là et d’experience à Marseille. Maintenant, je crois que la Belgique sera toujours une base maison tu vois ? J’ai quand même envie de voyager et vivre dans des autres endroits mais la Belgique sera toujours spéciale pour moi.

La Stud : Et en Belgique surtout Bruxelles ?

Blu Samu :
Pas que ! Il y a Anvers, c’est clair que c’est spécial ! Même si j’ai aussi une love-hate relation ship with Anvers  vraiment forte, forte mais quand même ça m’a appris plein de trucs. Ça m’a appris à être dure dans certains moments, ça m’a appris à persévérer donc Anvers c’est le genre d’endroit qui t’apporte.  Bruxelles, ça m’a appris à être moi-même.
Namur ça aussi, vous avez pas mis mais Namur pour moi ça a aussi beaucoup de signification ! J’ai rencontré plein de gens incroyables là bas qui m’ont inspirés. J’ai chillé là-bas sur la Citadelle.
Il y a plein de Belgique auxquelles je tiens très fort pas que Bruxelles !

Blu Samu :
Wiley je connais pas vraiment en fait.

Le manager de Blu Samu :
Ah oui les gars, même moi je connais pas Wiley *rires*

Blu Samu :
Skepta, j’aime beaucoup ce qu’il fait ! J’écoutais beaucoup plus de grime quand j’avais genre 16 ans et maintenant ça a beaucoup changé, j’écoute un peu moins mais j’ai beaucoup de respect pour eux.

La Stud : Tu fais des sons Drum and Bass du coup, tout à l’heure sur scène tu étais très contente de faire danser les gens sur de la Drum and Bass !

Blu Samu :
Oh yeah of course ! J’aime quand même, mais j’écoute moins qu’avant. J’ai énormément de respect pour Skepta parce que clairement c’est un boss.
Quand j’avais 16 ans, j’écoutais plein de Drum and Bass et de Dupstep j’étais méga fan ! D’ailleurs quand j’avais 16 ans, j’ai pris un billet pour aller à Londres pour voir une fête de mes favorite dupstep DJs et j’avais bakhal (menti) à ma mère, que j’allais partir en weed-end avec mes potes et tout !  Mais non walou *rires* J’avais heat up le DJ et il m’avait hook up avec une place et tout normal ! Ouais c’était I was really like mega mega mega fan of Dupstep and Drum and Bass and so. Après ça c’est beaucoup plus transformé en hip-hop, parce que je crois qu’il y a le truc là. Parce que dans le Dupstep et le Drum and Bass was more like go and really that freedom thing i really like to turn up and hip hop was were i found lyrics and where i found like des paroles qui me suivaient aussi.
Sincèrement j’ai juste eu envie de faire une petite dédicace à cette période là, que j’apprécie encore ! Je pourrais encore aller faire des fêtes sur du Drum and Bass, c’est juste que avec mon entourage, c’est moins le cas aujourd’hui que ça l’était avant voilà !

Les 10 questions de La Stud avec Blu Samu

Ok je suis prête !

-Un artiste référence

Tyler, The Creator.

 

-Un album

Ah wait, wait ! J’ai pas envie de dire Igor même si c’est l’album qui est en replay étant donné qu’il vient de sortir ! Duke Ellington and Louis Amstrong.

 

-La collaboration la plus improbable 

Kendrick Lamar et Sza, ils ont fait ça d’ailleurs et c’était méga space, j’ai pas kiffé du tout ! J’aime bien Sza mais ce truc là…

 

-Un film

Comment ça s’appelle… Les aventures aquamarines… C’est un film de Wes Anderson…  La vie aquatique de Steve… Tu vas chercher *rires*

 

-Un super-héro

Spider man

 

-Une bière

La Duvel

 

-La femme de tes rêves ou l’homme de tes rêves

Nathy Peluso ! Ouais vraiment, la femme de mes rêves c’est Nathy Peluso, n’importe qui d’autre existerait.

 

-Le lieu de tes rêves

Je crois que jusqu’ici ce sera en Suisse en top des montagnes avec la vue du lac.

 

-Un chauve

Blu :
Un chauve ?

La Stud :
A bald guy  !

Blu :
A bald guy *rires*
Monsieur Roben, c’était un instructeur chez moi à l’école ! Il était méga genre sévère et à la fin de l’année il m’a grave kiffé et je l’avais kiffé aussi donc voilà Monsieur Robin

 

-Une blague

J’ai que des darks blagues, est-ce que je peux dire la blague et tu la publies pas ?

Alors on arrête d’enregistrer *rires*
Merci beaucoup en tout cas !

Fermer le menu