Jimi Hendrix – Mannish Boy

Jimi Hendrix – Mannish Boy

C’est aujourd’hui une bien curieuse mais néanmoins classique sortie dont je vous entretiens : le nouvel album de Jimi Hendrix. En effet, 48 ans après son décès tragique, un single vient augurer un nouvel album : Both Sides of the Sky, prévu pour le mois de mars.

Les possibilités offertes par la médecine actuelle sont-elles arrivées à ce point-là ? Avons nous pu aboutir, grâce à l’observation des sages préceptes de Jurassic Park, à la résurrection du guitariste préféré de tout fan de rock sixties ?

Malheureusement non, mais les bandes enregistrées par le guitariste restent, et elles sont largement distillées depuis son décès le 18 Septembre 1970. De Cry of Love en 1971 à People, Hell and Angels en 2013, Legacy Records le label rock, jazz et blues du groupe Sony Music Entertainment et Experience Hendrix, la compagnie qui contrôle aujourd’hui le nom de Jimi et tous les produits dérivés à son image ont su partager les derniers témoignages du génie de ce petit ange parti trop tôt.

Concentrons nous donc sur ce que le présent a à nous offrir, et écoutons plus en détail cette reprise du succès de Muddy Waters : déjà, est-ce vraiment une reprise ? Non, plutôt une adaptation libre, les paroles sont globalement les mêmes, quelques jeux de mots déforment avec malice le texte original et on peut en dire autant du riff de guitare répété tout au long de la chanson originale. Dans la plus pure ambiance Hendrix, le son est léger, moins dense et fourni que la plupart des succès sortis de son vivant.

Comme dans beaucoup de ces sorties posthumes, on sent la touche ‘live studio’ (comme sur la compilation d’inédits West Coast Seattle Boy où figurent nombre de reprises et de compos inconnues de Jimi Hendrix). Plus rythm’n blues que rock psychédélique, il s’agit ici d’une performance live bien enregistrée plus que d’un véritable travail sur les sonorités et les effets comme c’est le cas sur des albums comme Electric Ladyland ou Are You Experienced.

On ne peut toutefois qu’apprécier ces quelques inédits qui nous étaient encore inconnus, cet énième album posthume tentant de rendre hommage et raviver le souvenir que Jimi a su allumer dans le cœur de nombreux musiciens et guitaristes. Avec son jeu, son attitude, sa vision tellement neuve et originale à la fin des années 60, Hendrix restera le symbole de la révolution culturelle qui était alors en marche aux Etats Unis et en Europe. Il continue encore aujourd’hui à représenter un idéal pour nombre de jeunes âmes révoltées et éprises de liberté.

J’arrête là l’emphase et je vous laisse avec ce premier titre issu de cet album prévu pour mars, et apprécions un nouvelle fois celui qui a été ovni musical, est devenu légende et aurait aujourd’hui près de 75 ans…

Fermer le menu