Le Zoom du Zin #1 : Vel 9
Crédit : Charlie Delta / IG : @charliedelaforet

Le Zoom du Zin #1 : Vel 9

Nouveau format que vous verrez paraître tous les mois : Le Zoom du Zin, je viendrais vous présenter un artiste qu’il me tient à cœur de mettre en lumière.

Pour cette première édition, j’ai voulu parler de Vel 9, autrefois connue sous le nom de Vel The Wonder :  originaire de la San Gabriel Valley, elle a toujours un mic à la main lorsqu’elle n’est pas en train de sacager un train avec ses spray cans.

Alyssa Romo a fait parlé d’elle il y 8 ans, lorsqu’elle a participé au Cypher Effect aux côtés de Reverie, Gavlyn ou encore Oh Blimey (aka Blimes Brixton maintenant).
Issue d’une famille de musiciens de Baldwin Park (au nord-est de L.A), Vel The Wonder  est une « street artist » au sens large : elle ne mets jamais aucun aspect du hip hop de côté, et essaie rigoureusement de ne laisser aucune rime au hasard, c’est une véritable lyriciste et storyteller.

Influencée par des artistes comme : De La Soul, Bahamadia, MC Lyte ou encore Vinnie Paz, ces inspirations se retrouvent dans sa musique, qui est à la fois grimey et mélodique, agressive et délicate.

L’équilibre entre chants atmosphériques et « raw bars » fait de Vel 9 une artiste unique.
On se laisse facilement porter par ses rimes poétiques qui se mêlent parfaitement avec les productions jazzy et mellow de producteurs avec qui elle travaille : Louden, Manifest, Eskupe.

Des projets ont coulés sous les ponts de Californie depuis sa première mixtape : Closet Rap Mixtape.
Elle a sorti 3 albums solo (Laced With Pearls, Joyride & La Sena Ave) ainsi qu’un projet en commun avec 4th Beats, son frère de son (voir ci-dessous).

Melotonics est un duo composé de Vel et de 4th Beats aka El Jugo (son beatmaker attitré de longue date). Ils ont commencé à faire de la musique en même temps, on ressent évidemment une vraie complémentarité ainsi qu’une alchimie artistique du fait qu’ils sont amis depuis longtemps (7 ans qu’ils tournent ensemble).

Cet album  est très personnel, il a permis a la « Latina Mc » de s’exprimer sur ses sentiments plus facilement, en les chantant plutôt que de les rapper. 
L’état d’esprit de Melotonics est de grandir avec toutes les mauvaises expériences qu’elle a vécu et les transformer à travers son art.

Issue de l’album le plus introspectif de sa discographie : La Sena Ave, la chanson Mija est dédiée à elle-même, de la perspective de son père :

« You gon’ learn from all of my mistakes
I’ll prepare for you to settle in for all of life’s embrace
« 

La production est encore une fois signée 4th Beats, toujours aussi touchant et inspirant, l’ambiance l’est d’autant plus du fait de la présence d’une trompette, qui parle directement à l’âme.

La pochette est une photo de sa mère dans son ancienne maison. Dès la vision de cette cover, on sait que l’on va écouter un album très personnel.

S’aventurer sur des terrains plus meubles dans la musique (en prenant l’exemple de mélange du chant et du rap comme on a pu l’entendre sur le projet Melotonics) n’a jamais été facile dans ce milieu.

Elle garde tout de même une cohérence dans son art : des ambiances relaxantes, des paroles deep et pleine de maturité, une voix suave et sensuelle.

Malgré une solide fanbase aux Etats-Unis (elle a fait la première partie de Jay Rock à Oakland suite à un concours lancé par TDE), elle n’est que très peu connue en dehors, même si elle a déjà fait quelques concerts dans le sud de la France, en Espagne, ou encore au Japon. 

« Keep that original style ! »
« Apply yourself fully to the art ! »

Mes coups de cœur :

En plus d’être une rappeuse, Vel 9 a également créée une marque : Viva La Bonita.
Ayant effectué ces premiers pas dans le hip hop par le biais du graffiti, elle a voulu garder une attache à sa fibre artistique en lançant cette ligne de vêtements et d’accessoires pour les femmes de la communauté latine.

« A latina lifestyle and apparel brand inspired by the women who are fearless »
Fermer le menu