Notre programme Marsatac: Où venir nous offrir des pintes?
Photo: Transfuges

Notre programme Marsatac: Où venir nous offrir des pintes?

Marsatac arrive à (très) grands pas et nous préparons notre week-end de la meilleure des manières. En plus du starter pack basique de type “festivalier marseillais”, on vous a concocté un programme spécial La Stud propre à Mac, Crépépé et Bernie pour nous trouver facilement et nous offrir des pintes (on prend aussi les softs). Que tu aimes le rap, l’électro, la house ou la techno, on te présente notre périple de ce long week-end, donc n’hésite pas à venir nous claquer la bise.

Vendredi 14 juin

Mac : Alors les gars, c’est quoi votre programme pour ce vendredi? C’est chargé !

Crépépé : Je vais d’abord aller en Scène Extérieure pour Blu Samu histoire de bien commencer la soirée.

Mac : T’as raison, c’est important de commencer en douceur avec Blu Samu à 19h, pour profiter du beau temps, et surtout cette artiste de qualité made in Belgium ! Je suis sûr qu’elle va te faire tourner la tête dès les premières minutes de son concert.

Bernie :  Perso, je pense que je vais zoner entre les scènes voir ce qu’il s’y passe. Je vais surement aussi voir Blu Samu, j’entends que du bon d’elle, mais pour le reste, ça va déambuler.

Crépépé : Ensuite, je vais essayer d’enchainer le plus efficacement possible un solide Zamdane / Caba et JJ / Josman.

Mac :  Dilemme de taille ! Caba et JJ? Zamdane? Ou les rookies de La Frappe? Prépares tes running shoes pour pouvoir voir les trois shows, ça promet.

Par contre, il va falloir être courageux pour devoir écourter mon passage à l’apparition de Josman, mais c’est nécessaire pour être aux premières loges de SCH.

Crépépé : T’as raison, à 21h45, je piétinerai d’impatience devant SCH qui joue à domicile. JVLIVS à Marseille, j’attendais que ça.

Bernie : Vous vous chauffez tôt vous, de mon côté ce sera plutôt vers 23h que je vais me concentrer et commencer mon périple. D’abord au Grand Palais avec Carl Craig et Bambounou, pour un ass 2 ass bien techno entre Détroit et Paris, de quoi bien commencer ces trois jours de gros son.

Crépépé : T’es chaud Bernie ! Nous, ensuite on va finir notre marathon avec Alpha Wann, c’est sûr !

Mac : Heureusement qu’on a une petite demi-heure de pause avant de rejoindre le Club Phocéen, voir Alpha à l’oeuvre. L’auteur de UMLA vient défendre son album de qualité, espérons-le, accompagné, avec ses plus belles Jordan pour jumper dans la foule.

Crépépé : Et tout son merch’ Don Dada haha. Le petit coup de coeur du festival, c’est aussi le projet La Frappe qui risque de nous faire courir entre les différentes scènes durant la soirée quand même.

Bernie : C’est vrai que ce projet local va pulser sévère l’ambiance. J’y passerai surement voir les potos de 237 Undersea. Mais bon, dès 00h15 ça va se passer au Club Phocéen, jusqu’au closing même, avec HAAI. C’est une bonne découverte et c’est vrai qu’elle est bien entourée avec entre autre Daniel Avery, Midland, Black Madonna. J’ai écouté quelques uns de ses sets du DGTL, de sa Boiler et de la NTS, et je pense qu’on aura une bien bonne selecta.

Après HAAI, ça reste au Club Phocéen, impossible de manquer Mall Grab, ça fait quelques temps que j’essaie de le voir, et là c’est l’occase. Il nous a pas mal habitué à de la grosse House, de la Lo-Fi, mais en ce moment il fait des sets techno plutôt vénères, entre rave et indus. Je pense que ce Vendredi va se terminer de la meilleure des manières.

Samedi 15 juin

Mac : Belgique mise à l’honneur encore une fois, on va se presser d’aller voir le duo belge Juicy, qui, seront irréprochables comme j’ai pu le voir l’année passée sur les routes des festivals.

Crépépé: J’avoue, Juicy en apéro. Puis notre marathon Rap repartira de plus belle. Je suis assez intrigué par Glints que j’irai voir. Ensuite, j’irai chanter devant Columbine en bon festivalier puis jumper devant S. Pri Noir.

Mac : Glints pour la découverte, Colombine pour le fun et l’énergie, S.Pri Noir pour les pogos, programme chargé pour ce début de soirée !

Crépépé : La fête n’est pas finie, direction la scène extérieure pour Orelsan.

Mac : Passage obligatoire à Orelsan ouai, qui nous avait bluffé Prézi et moi aux Ardentes l’été dernier. Concert d’une qualité rare, je vous avoue que j’ai rarement vu une telle prestance sur scène ! Et toi Bernie, toujours en mode oiseau de nuit?

Bernie : Je vais commencer à peine plus tôt que la veille, vous me verrez dès 22h45 au Grand Palais pour voir le live de Jon Hopkins. Et pareil que Mall Grab, j’ai une bonne envie de le voir depuis quelques temps. Ça va être le live du week-end à ne pas rater, 1h15 de voyage et d’ambiances différentes, autant sur les sons que sur le lightshow.

Crépépé : Joli ! Pendant ce temps, j’irai me prosterner devant IAMDDB mon petit coup de coeur féminin UK.

Mac : Ah IAMDDB… révise tes verbes irréguliers Crépépé !  La jeune britannique débarque à Marseille pour un concert qui s’annonce déjà fou (et surtout bondé).

Bernie : C’est vrai qu’IAMDDB m’aurait très branché mais je vais me tenir à mon programme, mais j’y ferai peut-être un saut. Pour la suite, je change d’ambiance mais je reste sur un live avec Ouai Stéphane au Club Phocéen à 00h30. Un projet décalé à découvrir, qui va faire un gap avec le live d’Hopkins mais ça risque d’être sympa, il commence à tourner et on le connaît pas plus que ça depuis son live à Chambord. Ça me fait délirer, il utilise pas mal d’instruments DIY qui donnent un bon souffle au morceau.

Crépépé : On risque de t’y rejoindre alors ! Perso j’alternerai entre Ouai Stephane et Vitalic.

Bernie : Tu penches électro mon Crépépé, j’aime ça! Bon, il sera 1h45 et je serai toujours au Club Phocéen pour ma part, pour la tunisienne Deena Abdelwahed. Je suis très amateur de bass music, et son mélange avec la techno expérimentale va être le moment savant de la soirée, un must see!

Histoire de prendre l’air deux secondes, je vais faire un virage à 90° à la Grande Scène pour poser les pieds sur l’autoroute de Paula Temple, ça sera l’occase de rester sur des kicks bien secs.

Mac : L’attente sera longue pour ma part jusqu’à AZF, je vais t’accompagner Bernie.

Bernie : De l’air frais, une pinte et un mac aux aguets, j’aurai quand même besoin d’un peu de House à ce moment là de la soirée non ? Je pense passer un peu de temps au Club Phocéen pour le set de Lion’s Drums, projet Tribale House d’Abstraxion.

Mac : Allez je te suis, mais je t’avoue que j’ai qu’une hâte : le set techno d’AZF, qui, je l’espère, sera ponctué par des petites références au rap français en incluant deux/trois classiques, voire du Gabber !

Bernie : Tu auras de tout ça, même si je pense que la Grande Salle n’entendra pas ces fameux classiques. Et donc histoire de pas finir la soirée à 4h au Club Phocéen et de rechoper du gros kick avant de rentrer se recharger, belle fin sur AZF à coup sûr  avec les deux boys! L’occasion de découvrir ce qu’elle nous réserve, étant donné que j’ai pu la voir avec des sets assez différents les uns des autres. D’autant plus que ça se passera dans une Grande salle en mode warehouse, un closing féroce pour ce samedi.

Dimanche 16 juin

Bernie : Hors de question de finir le week-end sur ce closing d’AZF avec la progra qui nous est réservée le dimanche. On se met en pause pendant quelques heures et on repart déterminé sur la plage du Petit Roucas au Prado dès 15h pour sept heures de son en bord de mer. Faire la sieste sur le sable, et continuer les pintes se fera tout le long de cet après-midi avec les Disc Jockeys locaux de Tropicold qu’on ne présente plus, puis la résidente Rinse France Kampire. On retrouvera ensuite Folamour qui je pense saura proposer la meilleure des selecta pour ce moment de la journée. Peut-être un club maté-bière plus tard, j’attendrai bien comme il faut le set de Denis Sulta, autre figure coup de coeur de ce week-end.

Fermer le menu