« On s’est retrouvé dans des caves à Bastille avec des trucs assez traumatisants » : face à face avec Tiger Tigre
Photo: Axel Lempérière

« On s’est retrouvé dans des caves à Bastille avec des trucs assez traumatisants » : face à face avec Tiger Tigre

Le Love Letters Festival nous a servi un beau bouquet Indie entre Cherry Glazerr, Rendez-vous, Halo Maud et le Superhomard. Mais on a surtout pu assister à la première de Tiger Tigre, projet solo de Vincent Taeger, batteur et membre incontesté de la formation électro-rock Poni Hoax. On s’est posé au milieu d’une salle d’arts plastiques dans un recoin de la Collection Lambert ; une bouteille de Chartreuse faisait office de microphone pour une interview qui n’y ressemblait pas.

Tiger Tigre, c’est ton nouveau projet solo, par rapport à Poni Hoax tu peux m’en parler ?

Poni Hoax c’est en stand by depuis 1 an et demi, j’ai un studio d’enregistrement et je fais pas mal de prod. Je le partage avec Ludovic Bruni (bassiste de Tiger Tigre) et Vincent Taurelle, et quand ils sont pas là parce qu’ils partent en tournée, je fais mes morceaux avec mon ingé son Étienne Meunier. Il a un nouveau groupe qui s’appelle Grand Rapid qui viennent de sortir un EP d’ailleurs. Il a enregistré mon album pendant plusieurs années, 2 ans, je faisais tout tout seul, j’ai enregistré tous les instruments.

Ta venue au Love Letters Festival, ça s’est fait comment ?

À la base c’était pas prévu, pour te dire, on a fait la première répète la veille du coup de fil parce que DRAME ont dû annuler leur venue. Donc on nous a demandés si le live était prêt, pour les remplacer. De base notre première date ça devait être à la Villette Sonique début juin, on était que trois au lieu de quatre dans la formation à la répète, on s’est dit que c’était bon. Tu sais que t’es ma première interview en solo?

Tu as l’air de bien la vivre pour le moment, on verra à la fin. Donc Tokyo Parade c’est le premier son qui est sorti c’est ça ?

Ça va plutôt bien en effet. Et donc ouai c’est ça, c’est le premier morceau que j’ai fait, je le kiff et j’en suis très content. J’en ai fait un clip avec ma meuf qui s’appelle La Plongée, qui fait de la musique aussi, mais qui est hyper discrète. On ne peut pas la trouver sur les réseaux sociaux, on trouve plus facilement un plombier que La Plongée mais elle fait de la super musique et elle m’aide à faire mes clips. Donc ouai Tokyo Parade, le clip est cool, il dure 6min30 c’est quasiment un court métrage. J’ai fait ce morceau quand j’étais en tournée avec Poni Hoax au Japon en 2005…

Et tu as fait un rêve c’est ça ?

Ouai j’ai fait un rêve j’étais bien jetlaggé + les drogues et tout ça j’étais complètement bien fonsdé donc j’ai fait un rêve un peu chelou que j’ai noté. Je suis retombé sur ces notes et je me suis dit “tiens je vais en faire un morceau” et donc j’ai fait Tokyo Parade comme ça et le clip est inspiré du rêve. Et j’en suis content, on fait d’autres clips avec La Plongée, l’idée c’est de faire plein de clips avec plein d’images. Je suis indé tu vois, je suis sur le label ERR REC qui sort mon album prochainement, je suis totalement libre et il y a personne qui vient me dire ce que je dois faire. C’est la liberté, il y a que comme ça que je conçois l’art, si tu n’as pas de liberté c’est pas possible. Je fais tout pour rester libre et qu’on me casse pas les couilles.

Ton premier album solo sort prochainement et tu viens de sortir un EP, ça se profile plutôt bien pour toi ?

Ouai totalement, j’ai un EP qui est sorti en cassette, “MIAOU!” (ouh c’est fort la chartreuse quand même, toujours après la tequila), c’est une promo, un truc pour buzzer. Pour l’album, la sortie est prévue pour très bientôt en vinyl, un 13 titres avec un côté asiatique pour les titres. Je suis allé qu’une fois au Japon, mais j’ai adoré. Faut pas trop déconner non plus, dans mon clip j’ai détouré des sumos, ça se trouve c’est des zidanes là-bas, donc c’est peut-être blasphématoire. Après c’est ça aussi que je trouve intéressant dans l’art et les libertés, c’est-à-dire que si ils viennent m’emmerder bah voilà ce sera tant pis pour moi, et sinon c’est cool. Mais oui j’aime bien les titres, “Tokyo Parade”, “Sumo 16 bit”, “Fugu trahison”.

C’est une bonne expérience vécue avec Poni Hoax que tu as retranscrite ?

On est parti une semaine au Japon avec Poni Hoax, c’est Agnès B qui nous a fait venir pour un défilé ya plus de 10 ans, en 2005. Et oui c’est un voyage qui m’a marqué parce qu’on a fait pleins de trucs et c’était cool. Je vois ça un peu comme un rêve tu vois. J’y suis pas retourné depuis mais j’espère y aller avec mon album qui est très tokyoïde. Agnès B elle me soutient pas figure toi, elle soutient plein d’artistes, Poni Hoax et tout ça mais moi non, je l’avais tagguée sur le clip mais elle l’a pas relayé, c’est pas bien grave.

On peut trouver que 3 titres de Tiger Tigre sur le web, Tokyo Parade, Trou noir et Odyssée, c’est un choix? Comment tu vois ces trois morceaux qui sont différents les uns des autres ?

Trou noir c’est un morceau que j’avais fait, c’était la fin d’un morceau qui s’appelait Laura Palmer. En fait le label ERR REC, ils font des compils de librairies musicales comme ça se faisait dans les années 70 et il y a pas mal de labels qui font ça maintenant. En fait, l’idée c’est qu’ils font appel à des artistes qui prennent des pseudos et ils font une musique sur un thème défini. Là leur thème c’était science et technologie et en fait mon morceau Trou noir il fonctionnait pas mal pour le thème. Quand je l’ai fait écouter à Gilles et Bolanil, les patrons du label, ils m’ont dit “ouais c’est cool, on va le mettre sur la compil”. C’est un morceau Tiger Tigre mais c’est un morceau à thème. Et l’autre, c’est un remix du Sacre, parce que je joue dans le Sacre du tympan. Et Fred Pallem, qui est le boss du Sacre du Tympan, m’a demandé de faire un remix, et il marche plutôt bien d’ailleurs. J’ai pris ce morceau parce que je l’aimais bien et j’avais une idée sur celui-là, j’ai tout de suite eu une direction.

Photo: Clément Couturier
Photo: Jazya Mh

Tu as donné une dimension électronique à un morceau acoustique, ça te tenait à coeur de remixer Fred au-delà du fait que t’aimes le morceau ?

Ouais c’est plus acoustique, le Sacre du Tympan c’est très connoté/référencé vintage, Fred il va à fond dans les références, il aime ça et ça le dérange pas. Moi c’est pas ce que je veux faire. Il y a vingt ans quand on jouait ensemble, on jouait dans les clubs SM avec Kiki Picasso, qui est un graphiste punk des années 80 et le père de Kim Chapiron. Lui il nous avait branchés à l’époque pour faire des impros sur des performances de Poupée Mécanique et on avait 18 ans, on s’est retrouvés dans des caves à Bastille avec plein de trucs dingues et assez traumatisants, du sang et tout, il y avait aussi des meufs qui s’emballaient à côté de nous à poil. À un moment y’a une nana qui vient pendant que je suis en train de jouer et qui me roule un gros palot. Donc tu vois, c’est un souvenir de concert, pas un très bon, mais on s’en souvient. Kiki Picasso il était plus âgé que nous et il nous avait bien briefés et il disait “ouais vous faites pas d’idées, ils font ça mais c’est hyper contrôlé, c’est des professionnels”, fallait pas trop s’exciter. 

Sur scène il y avait pas mal de léopards pour Tiger Tigre, fauve jusqu’au bout ?

Ouais c’est un peu comme avec le Japon, nous on est vraiment des beaufs, “ça ressemble à un tigre, allez on y va”. Nan mais je veux pas trop tomber dans le délire tous en tigre et tout. J’ai pas envie de devenir M. Après je serai toujours bien habillé, à mon goût du moins.

Je m’appelais Dieu avant de m’appeler Tiger Tigre, on aurait pas pu faire les interviews par contre, je risque de me faire embrouiller direct sur Instagram.

Questions La Stud

Un artiste référence

White Noize, Talking Heads, le Douanier Rousseau, Baltus, David Lynch

Un album

Les albums de Childish Gambino

La collaboration la plus improbable

Booba et Zaz, ça semble

Un film

La série Twin Peaks.

Un superhero

Mes enfants.

Une bière

La Gallia, mais pas besoin de leur faire de la pub ça marche très bien pour eux. Et j’aime pas la bière au final.

La femme de tes rêves

Ma mère.

Le lieu de tes rêves

Un trou de balle (rire), non, un trou noir.

Un chauve

Arrielle Dombasle, elle met une perruque.

Une blague

Monsieur et madame Trasé ont deux filles?

Arielle et Sacha ou Angèle et Sacha. Angèle c’est mieux. Même si son Balance ton quoi il est raté, c’est mal fait parce qu’elle fait un doigt, donc c’est plutôt Balance ton doigt, elle est maline hein. Vous l’aimez vous? Elle est mims ça va mais bon. J’ai rien contre elle, j’ai regardé le clip avec mes enfants parce qu’ils aiment bien. 

Si tes gosses doivent aller à son concert, qui les accompagne? 

Bah moi, comme ça je pourrai la voir de plus près.

Son premier album GRRR?, c’est le 11 octobre prochain en digital et le 15 octobre en vinyl sur ERR REC.

Fermer le menu