Oxmo Puccino – Le jour où tu partiras ft. K-Reen
Source : cdandlp.com

Oxmo Puccino – Le jour où tu partiras ft. K-Reen

Rien de bien nouveau dans vos oreilles sûrement si je vous parle de ce morceau, issu du magistral disque « Opéra Puccino ». Mais avouez que ça fait quand même grand bien de se réécouter un classique de temps en temps…

Sorti en 1998 (une des années si ce n’est l’année la plus phare de l’histoire du rap français), cet album a su se démarquer avec brio et devenir un des disques les plus reconnus.
La tâche n’était pas facile, car en 98, voici le genre d’albums qui ont vu le jour : Suprême NTM, Le combat continue, Heptagone, Quelques gouttes suffisent… Et la liste est encore longue…

2 ans après Time Bomb Explose, du collectif Time Bomb (Voir Les Incontournables du Zin #1), le maître dans l’art de la diction nous a délivré un sans faute. 
Parmi toutes ces tracks figure ce morceau : « Le jour où tu partiras »

Produit par DJ Sek & DJ Mars (comme d’ailleurs l’entièreté de l’oeuvre « Opéra Puccino »), le son contient 2 samples :

A l’inverse, Take A Mic a quant à lui utilisé l’intro du morceau « Le jour où tu partiras » dans « Discours ». Comme quoi les petits nouveaux du rap français n’ont pas tous oublié ce qu’ont accompli leurs prédécesseurs.

Avec une justesse dans l’écriture et un sens de la formule sans égale, Oxmo nous fait ressentir à tous nos romances déçues. La musique est empreinte de nostalgie, ce sentiment est accentué par le refrain inoubliable de K-Reen :

« Dans la magie des premiers jours
On s’était dit des mots d’amour
Qu’en est-il ? Les yeux nous pleurent
Tu n’es qu’à une larme de la haine »

Adepte de multiples figures de style pour magnifier son rap, le Black Jacques Brel nous facilite la tâche en créant des images simples avec ses mots :

« Les yeux se laissent aller comme une éponge gorgée d’eau
Assise le coude sur la cuisse, la joue sur la paume
Une goutte glisse de la joue et tombe sur le sol »

Ce ne sera par la dernière fois qu’il fera des morceaux parlant Amour et Jalousie.
D’ailleurs, son second album studio ne s’est pas intitulé « L’Amour est Mort » pour une raison anodine…

Fermer le menu