Pink Floyd – Childhood’s end

Pink Floyd – Childhood’s end

Au-delà des classiques, Pink Floyd a su créer une quantité de morceaux qui constituent leur discographie underground. Le mythique groupe britannique a  composé des perles rares et des morceaux plus discrets qu’il est toujours jubilatoire de redécouvrir et de s’approprier :  Childhood’s end en est un exemple.

Le son est présent sur l’album Obscured by Clouds sorti en 1972, il est le dernier morceau du groupe composé exclusivement par David Gilmour. Sorti quelques mois avant l’incontournable The Dark Side of the Moon, qui propulse le groupe parmi les Grands, Obscured by Clouds est une BO composée pour le film La Vallée de Barbet Shroeder. Le projet contient des morceaux composés spécialement pour le film ainsi que des pistes rejetées de l’album The Dark Side of the Moon, composé au même moment. Obscured by Clouds est un amalgame d’idées, d’expérimentations psychédéliques et atmosphériques.

Le morceau évoque la naissance, l’existence puis la disparition; les choix faits, assumés ou regrettés et l’impuissance de l’Homme face au temps qui passe. Le Floyd veut aller de l’avant et refuse la mélancolie de manière obsessionnelle, il affronte la fin de l’innocence.
Tout en gardant un caractère propre et singulier, le morceau évoque des thèmes qui hantent Gilmour et ses comparses. Ces thématiques sont reprises et retravaillées tout au long de la discographie du groupe ce qui constitue le caractère expérimental de cet album.
Par ailleurs, le morceau Time paru sur The Dark Side of the Moon en 1973 reprend ces propos et réutilise des éléments de compositions de Childhood’s end.

Ces deux morceaux sont organiques, chaque instrument a une fonction vitale. La basse de Waters interprète les battements de cœur d’un être fragile et éphémère . La rythmique engagée, accompagnée des breaks solides et puissants de Mason, a un caractère vertébral. La guitare de Gilmour résonne comme le cris d’une âme tantôt mélancolique tantôt radieuse et soulève l’intensité d’une vie tumultueuse et cérébrale. Les Claviers de Wright lient la composition et la fluidifie en un tout cohérent. Le groupe invente, réinvente et sublime, Pink Floyd vit.

Fermer le menu