Pinky Pinky, le retour de la Pop Garage au féminin avec « Hot Tears »

Pinky Pinky, le retour de la Pop Garage au féminin avec « Hot Tears »

Che(è)res tou(te)s, laissez-moi aujourd’hui vous présenter le groupe Pinky Pinky et leur dernier album tout frais sorti du mois : Hot Tears.

Trio californien intégré depuis peu à la maison de disque Innovative Leisure, les Pinky Pinky apportent une touche mélodieuse et féminine au garage rock, style principal de la maison de disque californienne depuis Hanni el Khatib (fondateur d’Innovative Leisure), et Bass Drum of Death.

Le morceau éponyme de leur nouvel album est là pour le démontrer : entre riffs de guitare inspirés, voix lyrique et un clavier presque hypnotisant, on est indubitablement
face à un morceau de bien belle facture.

Les Pinky Pinky ont cependant su mélanger les genres et les ambiances dans un même morceau : le curieux mélange batterie-jazzy- guitare-rock simple-et efficace dans la première partie et les incursions plus garage laissent la place à une ambiance de plus en plus planante et mélodieuse, portée par la voix (et quelle voix !) de la chanteuse et batteuse.

Sans plus de détails, j’ose espérer que ces quelques minutes d’écoute sauront vous satisfaire, pour peu que vous cherchiez un peu de douceur et de réconfort pour vos petits cœurs battus par la fin de cet hiver rigoureux.

Bisous à tous, n’attrapez pas froid !

Fermer le menu