Viper Diva – Born to Be Slytherin (Tbilisi Mix)

Viper Diva – Born to Be Slytherin (Tbilisi Mix)

Un alliage entre Shlømo et Hadone, deux mastodontes de la scène techno française : on ne pouvait en attendre que du bien. On vous parle du premier EP de Viper Diva.

Ces derniers mois, les deux résidents du collectif Possession apparaissaient à quelques soirées soigneusement choisies pour y jouer leurs premiers live. Les images de leur prestation à Unpolished nous avaient laissés bouche-bée. En voilà un extrait. 

Pas mal, hein ? Voilà pourquoi on attendait avec impatience leurs premières productions, sorties sur leur tout nouveau label, Saike. On n’a pas pu découvrir ce morceau dantesque interprété à Unpolished, mais les quatre morceaux parus valent quand même le détour. Attardons-nous  sur le premier, Born to be slytherin (Tbilisi Mix).

Le titre est référencé : capitale d’une Géorgie meurtrie par des années de communisme et aujourd’hui soumise à l’influence de l’Eglise, la ville de Tbilisi abrite le Bassiani. Fort d’une salle aux allures de hangar intimiste, ce club emblématique organise les soirées queer parmi les plus underground au monde. Et ce malgré la répression des autorités géorgiennes, qui étaient même allées jusqu’à arrêter les organisateurs sur le dancefloor. Avec ce nom, les deux producteurs font donc un petit clin d’œil à ce collectif ami de Possession, devenu une inspiration.

Les forces de l'ordre sur le dancefloor du Bassiani, 11 mai 2018. Photo : Bassiani, via Facebook.

Bien que ce soit le premier morceau de l’EP, vous pouvez oublier les formules de politesse. On rentre directement dans le dur à base de hi-hats galopants et d’un kick destructeur. Et à peine a-t-on eu le temps de pénétrer dans cette ambiance sombre et envoûtante que les deux producteurs renchérissent avec une magnifique mélodie au synthé, nous amenant sur une dangereuse corde, tendue entre l’angoisse et l’espoir.

On ne vous en dit pas plus, de peur de gâcher le plaisir, mais on vous conseille d’écouter attentivement les trois autres morceaux. Et de les réécouter, histoire de patienter avant de pouvoir les voir en live quand tout cette triste période sera révolue.

Fermer le menu