Marsatac 2021 ou une échappée paradisiaque en plein Parc Borély

Marsatac 2021 ou une échappée paradisiaque en plein Parc Borély

Cette année MARSATAC ne rebrousse pas chemin face aux restrictions sanitaires et a décidé de tout de même régaler ses festivaliers en programmant une édition capsule. Par un transit du traditionnel Parc Chanot au Parc Borély, le temps d’un week-end, MARSATAC a invité la crème des artistes rap, électro, techno et house.

@delphine.denereaz

Sur trois jours, vous aurez la chance de pouvoir assister à l’un des seuls festivals survivant au COVID-19, surement dû à son âme marseillaise qui sera fièrement défendu par les têtes d’affiches et emblèmes de la ville : Soso Maness, Alonzo et Naps. Mais, ne vous inquiétez pas, il y en aura pour tous les goûts ! Du côté rap, MARSATAC n’a pas vu les choses à moitié, l’espace de trois soirs, quelques-unes des têtes montantes et confirmés du game vont se suivre sur les scènes du Parc Borély.

Le festival commence en fanfare le Vendredi 20, avec une programmation éclectique portée sur la scène électronique et techno. Alliant scène locale et internationale, MARSATAC tient encore une fois ses promesses, nous offrant des artistes confirmés tel que le grand Sébastien Tellier, la ravageuse Louisahhh accompagné de son live band (!), ou encore l’Impératrice. Mais MARSATAC nous permet également de (re)découvrir des artistes en devenir, tel que la captivante Goldie B, la productrice multi-instrumentiste, chanteuse, MC et DJ se produira en ouverture du Festival, ne soyez-pas en retard !

Nos chers festivaliers auront la chance de pouvoir assister le Samedi 21 aout sur la Scène du Chateau, au flow suave de Cookie, jeune rookie marseillais à la vibe cloud et envoutante. Suivi par Princess Nokia, la rappeuse américaine nous fera le plaisir d’interpréter ses plus gros hits, mais ne vous prêtez pas à son apparence, car la fille de Harlem, oscillera parfaitement entre rap tranchant et RnB onctueux. Plus tard dans la soirée, le détonnant Sofiane fera grand plaisir aux puristes comme aux friands de pogos, en interprétant ses plus gros classiques, ish ish !  La soirée ne s’arrêtera pas de sitôt, c’est Naps (WOKAY) et Alonzo qui clôtureront cette première partie rap du festival, en rappelant, l’identité marseillaise de cet évènement unique, avec une scène partagée unique (en espérant que des guests soient prévus). Bien sûr il ne faut pas oublier la Famille Maraboutage qui sera présente toute la soirée sur la Scène de la Prairie, pour les férus de dancehall et d’ambiance caniculaire.

 

Pour clore l’épisode MARSATAC, dimanche 22 aout, electro, techno et rap se partageront les scènes du Château et de la Prairie du Parc Borély en laissant de la place pour quelques artistes polymorphes. En effet, l’opening sera effectué par Reyn à mi-chemin entre r&b, soul et pop, cette habituée de la scène nous fera le plaisir de nous raconter comme à son habitudes ses histoires teintées soul. Elle fera ensuite place à Tessae, entre rap et RnB, cette artiste d’un nouveau genre est l’une des révélations de demain, le parquet de MARSATAC sera l’occasion parfaite de satisfaire ses fans d’aujourd’hui et demain, car quelles meilleures occasions de découvrir des artistes si ce n’est en live ? Tant de jeunes artistes à la croisée des genres musicaux, mais la liste ne s’arrête pas là, car Poupie viendra clore ce triptyque féminin avec son flow entre pop, raggae et trap, une artiste aux capacités artistiques et linguistiques aussi large que son éventail de créativité. Les artistes de la Scène du Château, qui clôtureront le festival, ne seront nul autre que Soso Maness, désormais icone nationale, mais surtout marseillaise, un parolier du Sud qui sait aussi faire danser sans se dénaturer. Soso aura la bien heureuse obligation d’interpréter le hit de notre été « Petrouchka », car PLK sera aussi de la partie pour clore la soirée. Tandis que les flows s’enchaineront sur la scène du Château, l’ambiance sera plus au DJ set sur la Scène de la Prairie. Entre Tobhi, Bobba Ash et Moesha 13, le Sud sera à l’honneur, mais aussi le rap, car les trois DJ ne négligeront pas leurs influences pour faire bouger les festivaliers. « Le meilleur pour la fin » dit-on, malheureusement MARSATAC n’a pas prévu de vous laisser sur votre faim car pour ce sera l’illustre Brodinski qui viendra tirer le rideau de fin. Le DJ français, qui a déplacé son set aux quatre coins du globe revient en France et à Marseille pour secouer les festivaliers. Entre electro et trap tonitruante, le DJ Parisien se fera un plaisir de nous exposer la galerie de ses sonorités.

 

Alors, où pourrions-nous vous retrouver ? Plutôt Maraboutage ou Sofiane ? PLK ou Brodinski ? Une chose de sûr, vous aurez le choix de vous laisser guider par vos artistes préférés !

Fermer le menu