MEIZARK – Last Breath

MEIZARK – Last Breath

Avec Darkness of Power, Meizark nous transporte dans quatre dimensions, chaque track s’inscrit comme un temps fort de l’EP et fait ressortir l’âme qui définit le producteur. C’est pourtant la première track qui a su dégager un attrait particulier et engager l’écriture de ce song of.

Last Breath a la lourde tâche d’introduire l’EP, la première minute bien ambient installe une atmosphère spatiale. Le tout déjà planant prend de l’ampleur avec un beat breaké et des effets parsemés. La dimension ambient psychédélique que prend l’intro progresse et gagne de l’altitude avec ces longues lignes de pads.

C’est bien le type de son qu’on retrouverait sur un LP de Daniel Avery, une résonance du kick qui retentit en arrière plan, un white noise puissant mais lointain qu’on retrouve souvent chez le producteur britannique.

Bien que tout l’EP soit qualitatif, l’intro que nous a produit Meizark pose les fondations sur lesquelles les 3 tracks suivant vont s’installer. Des fondations qui s’avèrent bien solides pour supporter le poids des trois quarts restant de l’EP aux sonorités industrielles et electro.

L’EP complet à retrouver ici :

Fermer le menu